Accéder au contenu principal

Gina, 14 ans : Du unschooling au collège



"Pendant des années, j'ai grandi sans école. Je me levais quand je voulais, je me couchais quand je voulais. Souvent je jouais, je lisais, je me baladais. Et puis je jouais du violon souvent. J'ai adoré grandir sans école, sans obligations !
Mais à l'âge du collège il n'y avait pratiquement plus de copains sans école alors en 5e je suis allée au collège pour me faire de nouveaux amis.
Difficile de me lever. Foutu réveil, j'avais envie de le jeter !
Les autres portaient un uniforme pour moi, tout le monde est pratiquement habillé pareil. Il faut s'intéresser aux mêmes choses, rigoler des blagues qui ne sont pas toujours drôles ou alors les autres vous regardent comme si vous étiez un alien. J'ai mis un pantalon, j'ai ricané et je me suis fait des amis. 
Les cours c'est pas souvent intéressant, ça me manque de suivre mes intérêts. Je participe, j'ai de bons résultats mais je conteste aussi si j'estime que ma note n'est pas méritée. 
Après deux ans la curiosité laisse de plus en plus place à l'ennui. J'ai de bons amis et je vais passer mon brevet en 2018, mais des fois je me dis que j'ai envie de revenir apprendre à la maison."

Merci d'avoir lu cet article et à bientôt ! 

Découvrez les nouveaux billets en vous inscrivant à la newsletter située en haut à droite du blog : clic sur "S'inscrire". 


Découvrez mes livres sur l'instruction à domicile : 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un parcours atypique et sans école : Oser être soi-même

Photo Pixabay

3 anciens enfants sans école dont le métier est tourné vers les autres, une jeune fille en devenir

Photo Pixabay
"Nous avons choisi l instruction en famille pour nos enfants depuis 1999. Ce ne fut pas un choix contre l'école mais POUR nos enfants.

L'aînée a une capacité en droit obtenue par correspondance, puis elle s'est inscrite en DUT Carrières juridiques qu'elle a obtenue, puis a passé le concours d'assistante sociale, elle est diplômée depuis plusieurs années et n'a cessé de travailler depuis. 

La seconde a passé le concours d'auxiliaire de puériculture, métier qu'elle rêvait d'exercer depuis ses dix ans. Elle l'a obtenu. 16 candidats admis sur plus de 350. La formation s'est très bien passée. Elle a travaillé trois ans au même endroit et y a signé un CDI il y a peu. 

Le troisième a un profil plus particulier. Il est moins axé sur les études. Après un service civique de dix mois dans un centre pour personnes handicapées, il a occupé un poste d'éducateur spé dans un centre pour enfants placés par la justice. Ça fai…

Que deviennent les non scos ?

Anciens non scos : clic sur les intitulés bleus pour plus d'infos
Les informations pour chaque personne citée ont été vérifiées.


Agatha Christie (1890-1976), célèbre auteure de romans policiers : instruite par sa mère jusqu'à 16 ansPierre Curie (1859-1906), physicien : instruit par ses parents, puis par un ami de la famille. Thomas Edison (1847-1931) , inventeur connu notamment pour ses travaux dans le domaine de l'électricité : instruit par sa mère, puis autodidacte. Apparemment, alors qu'il avait 7 ans, son instituteur écrivit “Votre fils est un génie. Cette école est trop petite pour lui et nous n’avons pas d’assez bons enseignants pour l’instruire. Veuillez le faire vous-même”, mais également "Votre fils est nul ! Il est déficient ! On détecte chez lui une maladie mentale. Nous n’autorisons plus votre fils à revenir à l’école”.Luc Ferry (né en 1951), professeur, auteur, il fut également ministre de l'Education nationale : scolarisé puis cours du CNED ap…